Ne ratez pas

Kody

Portrait-KodySigne distinctif : une empathie incontrôlable.
Leitmotiv : le monde ne devrait pas appartenir qu’à ceux qui se lèvent tôt.

Un matin du mois de janvier de la formidable année 1978, un événement banal dont l’humanité ne prendra conscience que 30 plus tard se produit. Le même jour, Kody aperçoit la lumière pour la première fois, et tout le monde est content.

Rapidement formé à faire rire, c’est dans les cours de récréation que le futur humoriste s’illustre par ses joutes verbales. Après plusieurs ateliers d’improvisation, il entame des études de commerce (et les termine) pour revenir quelques années plus tard à ses amours de toujours. Il croise alors la route de Kings of Comedy, qui lui propose la première partie du spectacle d’Alexis, I rêve a dream. Dans le pur style du stand-up à l’américaine, le contrat est rempli avec brio et Kody rempile d’emblée en tant que maître de cérémonie incontesté des soirées Kings of Comedy Show, tout en préparant son propre one man show.

Kody s’est aussi fait une place à la radio où il anime, tous les dimanches matins avec les autres humoristes de Kings of Comedy et Jean-Jacques Brunin, les Enfants de Chœur sur les ondes de VivaCité. Il a également fait quelques passages remarqués dans l’émission On n’demande qu’à en rire sur France 2.

Véritable roi du stand-up, Kody a la prose dévastatrice. Il mélange le charme et le cynisme avec la précision d’un chirurgien et c’est en parlant de lui, de sa famille congolaise, de son expérience professionnelle, de son quotidien pas si banal que ça finalement, qu’il plonge le public dans le monde de l’humour glamour.

Kody

Signe distinctif : Empathie incontrôlable
Leitmotiv : Le monde ne devrait pas appartenir qu’à ceux qui se lèvent tôt
Genre : Classy, funky Stand-up

Un matin du mois de janvier de la formidable année 1978 un événement banal dont l’humanité ne prendra conscience que 30 plus tard se produit. Le même jour Kody aperçoit la lumière pour la première fois et tout le monde est content.

 

Rapidement formé à faire rire, c’est dans les cours de récréation que le futur humoriste s’illustre par ses joutes verbales. Après plusieurs ateliers d’improvisation, il entame des études de commerce (et les termine) pour revenir quelques années plus tard à ses amours de toujours. Il croise alors la route de Kings of Comedy qui lui propose la première partie du spectacle d’Alexis « I rêve a dream ». Dans le pur style du stand-up à l’américaine, le contrat est rempli avec brio et Kody rempile d’emblée en tant que maître de cérémonie incontesté des soirées Kings of Comedy Show tout en préparant son propre one man show.

 

Kody s’est aussi fait une place à la radio où il anime, tous les dimanches matins avec les autres humoristes de Kings of Comedy et Jean-Jacques Brunin, les « Enfants de Chœur » sur les ondes de VivaCité.

 

Roi du stand-up, Kody à la prose dévastatrice. Il mélange le charme et le cynisme avec la précision d’un chirurgien et c’est en parlant de lui, de sa famille congolaise, de son expérience professionnelle, de son quotidien pas si banal que ça finalement, qu’il plonge le public dans le monde de l’humour glamour.